En Sarthe des Chrétiens en Marche, des liens avec la CCBF

 Quelques propos glanés durant la marche de CeM 72

le 6 octobre dernier

 

1 – Autour de l’évangile du jour (la graine de moutarde et le serviteur quelconque) :

  • La demande d’augmenter la foi est à remettre dans le contexte : cela fait suite à la demande des apôtres « qui est le plus grand ? ».
  • Avoir la foi – il faut entendre : en la vie – : on est loin d’une vision comptable, marchande, comparative. Il s’agit d’absolue gratuité.
  • L’arbre planté au milieu de la mer : cette image renvoie à la création en Gn 1 (la séparation des eaux, l’assèchement de la terre et l’installation des végétaux), au Ps 1 (« Il est comme un arbre planté près du cours des eaux et jamais son feuillage ne sèche »), à la traversée de la Mer rouge et du Jourdain (= baptême) : espace ouvert, libéré pour que les hommes vivent pleinement leur vie, suivent autant que possible et librement leur propre chemin.
  • Serviteur « quelconque » : cela rend plus léger, tout ne dépend pas de moi, je suis aussi ce serviteur quelconque, ce n’est pas sur moi seul que repose la mission, c’est libérateur.

 

2 – Autour du baptême :

  • Etre baptisé ou non qu’est-ce que cela change ?
  • Nous sommes envoyés à la rencontre des autres, nous sommes missionnés.
  • La conscience que nous avons d’être enfants de Dieu est nourrissante. Par l’intermédiaire de l’Esprit Dieu nous nourrit.
  • Le Royaume de Dieu se vit déjà là où il y a amour, affection, partage, contribution au bien commun.
  • Jésus est venu pour que le Royaume soit connu.
  • La foi est le fait de tout le monde : le monde autour de nous est dans la présence de Dieu. Nous sommes au service de cette présence.
  • Je n’ai pas l’impression de faire ce que je fais au nom de mon baptême. Je le fais au nom de l’humanité : tout le monde est capable de belles choses.
  • Oui, mais ce qui est difficile autour de nous, qu’en faisons-nous ?
  • Le baptême fait entrer dans une communauté qui reconnaît que tout homme est enfant de Dieu. Dans mes relations aux autres je me sens frère de tous les hommes, tout particulièrement de ceux que je rencontre.
  • Il y a une certaine façon de parler du baptême qui est excluante. Sans parler du refus du baptême opposé à certains.
  • Eglise institution : c’est encore formidable de voir des gens demander le baptême, cela fait prendre conscience de la richesse de l’héritage qu’on nous a transmis.
  • Plutôt que de leur asséner des certitudes, les gens ont davantage besoin qu’on les rejoigne dans leur questionnement.

 

3 – Autour de l’appartenance à CeM72 et à la CCBF :

  • Je me suis demandé : comment sortir de la sacristie ? comment rendre ma foi plus vivante ? comment donner une image de la foi autre que celle de nos Eglises ?
  • Ce sont des moyens qui permettent de sortir du schéma classique : chrétien = messe du dimanche.
  • Le Pape en ce moment souffle sur la cendre pour attiser la braise et donner un autre visage à l’Eglise. Va-t-il adhérer à la CCBF ?
  • Il faut rester en lien avec le diocèse, ne pas se fermer, rester ouvert aux autres.
  • Ni partir, ni se taire… ni se terrer.
  • Ce n’est rien d’autre qu’un appel à la vie : espace de liberté, de créativité, de parole et de fraternité.
  • Etre une porte, un tremplin pour aider les gens à s’exprimer, à révéler leur richesse.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s