En Sarthe des Chrétiens en Marche, des liens avec la CCBF

Doyenné de la Couronne-Ouest

Paroisses de la Suze, Roëzé, Fillé, Louplande et Foulletourte

Quelques convictions sur la question du rassemblement dominical

Depuis ma prise en charge de tout le doyenné, malgré la présence de trois confrères retraités, nous avons cessé de tourner dans les différents villages des paroisses. La messe dominicale est donc théoriquement célébrée en un lieu central dans chaque paroisse. Depuis, des personnes ont cessé toute pratique.

En 2006, dans l’incapacité de proposer la messe chaque dimanche dans chaque paroisse, les EAP ont choisi de mettre en place deux à six Assemblées Dominicales Autour de la Parole (sans communion) par an et par paroisse. Les équipes liturgiques ont été formées. Avec la maladie de deux des trois prêtres retraités, le nombre des ADAP a augmenté. Elles sont aujourd’hui proposées une à deux fois par mois.

Forts de cette pratique des ADAP depuis plus de  quatre ans, je constate :

  1. Que l’habitude est prise par les fidèles malgré les légitimes réticences du début.
  2. Qu’il y a moins de monde qu’à une messe (entre 25 et 40 personnes contre 30 à 70 personnes pour la messe selon les lieux), mais les gens sont heureux de s’y retrouver. Paradoxalement, les fidèles disent qu’ils se sentent faire corps. Des gens qui ne peuvent s’approcher de la table eucharistique s’y trouvent bien. La paroisse ne se fait pas exclusivement par l’eucharistie : j’en suis témoins. L’ADAP peut être une belle célébration qui creuse le désir de l’eucharistie.
  3. Que cette pratique évite une dispersion des fidèles et entretient les liens fraternels nécessaires à la vie de la paroisse et au maintien des services pour la mission de proximité. Ainsi la paroisse ne dépérit pas.
  4. Qu’une minorité de personnes qui la désire se déplace vers la messe la plus proche.

Chaque fois que la messe est centralisée sur le doyenné (cendres, semaine sainte, quelques dimanches par an, etc.),  je constate:

  1. Que ce sont, certes, des moments de fête nécessaires, mais que seuls se déplacent les fidèles, « piliers » de nos paroisses. Les autres (la majorité) ne pratiquent pas à ces occasions sinon via leur petit écran peut-être.
  2. Que le co-voiturage, chaque fois qu’il est proposé, est un échec. Il est difficile à mettre en œuvre. Cela ne marche pas.

Faut-il centraliser, aujourd’hui, la messe dominicale au niveau du doyenné ? Je ne le pense pas, pour plusieurs raisons :

  1. Le risque est grand de se retrouver entre « piliers » et convaincus seulement. Les familles du caté ont du mal à se déplacer sur un tel territoire. Nous le mesurons déjà.
  2. On accélère la déchristianisation des campagnes, en abandonnant les personnes qui ne se déplaceront pas, en détruisant les paroisses dont les membres ne se rassembleront plus localement et en décourageant les fidèles bénévoles qui ne s’engageront pas forcément au niveau du pôle eucharistique éloigné de leur lieu de résidence.
  3. Qu’est-ce qui est juste : être dans la norme ou permettre au plus grand nombre de fidèles de pratiquer sa foi ?

Enfin, vu l’âge moyen des fidèles et le rythme de vie des jeunes familles, est-il réaliste d’envisager fidéliser les paroissiens sur des rassemblements à l’Eglise hors du dimanche, inscrit en chacun comme jour du Seigneur? Dans mon doyenné, les propositions spirituelles en semaine rassemblent très peu de monde.

Bref, centraliser le culte dominical au niveau d’un doyenné autour de l’eucharistie et du prêtre et penser que les paroisses continueront d’être missionnaires localement n’est-ce pas viser la quadrature du cercle? Est-ce consentir au réel ?

La question du dimanche est liée à celle de la vie des paroisses et de leur existence territoriale. C’est un chantier qu’il devient urgent de mener et qui mérite une démarche synodale du peuple de Dieu en Sarthe.

Renaud LABY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s