En Sarthe des Chrétiens en Marche, des liens avec la CCBF

Devenir humain Yves Burdelot (2003)
La proposition chrétienne aujourd’hui

54. Seule une parole d’amour peut fonder le sens de l’existence humaine.
61. selon Mouhoud Mahem : « un homme c’est quelqu’un qui va quelque part. Quand il ne va nulle part, il meurt ou il tue. »
63. Croire en l’homme c’est croire en l’homme qui est à faire.

76. il n’est de liberté que dans l’expérience de libération d’un esclavage….
248 -249. il faut inverser l’ordre traditionnel des « principes républicains. » : liberté-égalité fraternité :
primat donné à la fraternité ..pour que le service de la dignité des plus faibles devienne la pierre de touche d’une véritable égalité entre personnes humaines vraiment et enfin libres !…
l’humble amour du prochain, où »Dieu » même se reconnaît et se donne à connaître, porte en soi le salut du monde. (et ce n’est pas le fait des seuls chrétiens !…)

104.pour être fidèle au « Dieu » qui lui parle, jésus est conduit à se démarquer des comportements religieux officiels.
106. M.Bellet : « son arme est d’être jusqu’au bout ce qu’il est : l’homme qui sait aimer « …la puissance, désormais, de l’homme sur l’homme ne peut être que service de l’homme.

137. Dieu , ce mot dangereux.
L’affirmation chrétienne…c’est en reconnaissant l’existence humaine de jésus et en adhérant au type d’humanité dont il a donné un témoignage sans faille qu’on est invité à croire à l’existence d’un amour éternel- et personnel comme tout amour véritable-qu’à notre tour nous nommerons « Dieu ».
165. J.Cardonnel : »aucun parti, aucune église ne pourra réduire à l’état de vérité définie la question infinie. »
178. « dieu est amour » (jean, I,4-8) -c’est la seule définition de Dieu en bonne et due forme qu’on trouve dans le nouveau Testament.
…les 3 mouvements de tout amour : le don total de soi, la réception qui l’exprime et la reconnaissance joyeuse qui les unit en un va -et -vient incessant.

182. un dieu qui nous libère de Dieu.
Cf Maître Eckart : « je prie Dieu de me délivrer de dieu »
183. J.Moingt : » Dieu sort de l’enceinte du sacré (temple) où il était enfermé….avec le procès et la mort de jésus,s’opère une sortie de Dieu hors de la religion et une entrée de dieu dans le monde profane des hommes. »
J.Cardonnel : » Dieu est mort en jésus-christ ! »
213.Croire , c’est estimer, à la suite de jésus, et fortifié par la rencontre de la Parole vivante qu’il est, qu’une certaine façon vivre la vie humaine est juste et conduit à la meilleure réalisation de soi (=bonheur…)
cf Gesché : » désensabler la force d’amour (la source) qui, au plus intime de moi-même, est présence de Dieu »
298. l’atelier. Le lieu où l’on s’entraîne ..
la communauté doit être à la fois l’expression de ce qu’elle croit et un mode de rapport entre ses membres qui opère en eux ce qu’elle annonce.
317. la vie profane est le lieu de la foi chrétienne.
Le seul véritable culte que nous devions rendre à Dieu, est de construire des lieux de vie à taille humaine où l’homme(individu et société)grandisse.

329. un itinéraire pour aujourd’hui :
le CREDO à l’envers (ou remis à l’endroit!)
ou:les affirmations de la foi dans un ordre possible d’apprentissage.
336-337 (= la proposition extraordinaire de Y.B.)

Je crois à la vie nouvelle que rien ne pourra détruire,
ni la mort, ni le péché.
Je le crois parce que je l’expérimente déjà dans le partage communautaire,
qui doit s’ouvrir pour réaliser l’assemblement universel des croyants.
Je crois en l’Esprit qui m’ouvre aux autres -et me révèle à moi-même- à travers cette tension vers la communauté humaine.
Je crois en Jésus le Messie.
En lui cette vie nouvelle a été manifestée à la perfection.
Identifié à la source de tout amour, il est désormais le modèle de tout amour.
Je crois que cet homme est vivant parce que ceux qui ont partagé son histoire, qui l’ont vu vivre, souffrir et mourir ont fait l’expérience, après Sa mort, de cette vie « ressuscitée ».
Je crois, comme eux, que cet homme, visage de Dieu, né d’une femme, et seul Seigneur des humains, venait de Dieu.
Dans cette foi, je crois au Dieu-qu’il-appelait-son-Père,
en qui je reconnais la Source de toute vie,
le Créateur et la destinée du monde. »

Notes de lecture de p.M. (2003 et 2016)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :